La plante de Marie-Jeanne : Qu'est ce que c'est ?

Publié par Nicolas JULLIEN le

La plante de Marie-Jeanne : Qu'est ce que c'est ?

Le cannabis est sans doute l’une des plantes au lexique le plus varié. Sans cesse de nouvelles expressions apparaissent et s’ajoutent aux termes classiques comme beuh, herbe, weed, haschisch, chanvre. Et parmi toutes ces expressions, on en trouve une plus poétique que les autres : la marijuana, ou Marie-Jeanne en français.

 

Marie-Jeanne, cannabis, chanvre : une explication de terme s’impose

 

Pour comprendre ce qu’est la Marie-Jeanne, son histoire, et son utilisation en tant que psychotrope, il faut d’abord comprendre ce qu’est le cannabis. Car, en effet, et contrairement à ce que beaucoup pensent, cannabis et marijuana ne sont pas synonymes.

 

Lorsque l’on parle de cannabis, on ne parle pas juste de fleurs et feuilles séchées pouvant se fumer pour leurs effets récréatifs. On parle en réalité d’un genre botanique entier contenant une espèce, le chanvre cultivé, ainsi que trois sous-espèces.

 

Ces trois sous-espèces sont le cannabis sativa, le cannabis indica et le cannabis ruderalis, toutes trois originaires d’Asie et aujourd’hui cultivées dans le monde entier.

 

En croisant ces trois espèces, les producteurs de cannabis ont donné naissance à de nombreuses sous-variétés de cannabis au fil du temps, ayant chacune des propriétés et utilités différentes.

 

C’est pour cela qu’au sein du seul genre botanique qu’est la plante de cannabis, on trouve :

  • le chanvre industriel dont les fibres servent à la production de textile
  • des variétés fortes en THC avec une autofloraison, destinées à la production de marijuana, de haschisch et d’huile de cannabis
  • des variétés CBD avec des taux très faibles de THC, utilisées à des fins thérapeutiques ou par les consommateurs ne voulant pas être “défoncés”

 

Et dans toute cette culture du cannabis, la Marie-Jeanne désigne quelque chose de bien précis. La Marie-Jeanne, ou plus couramment marijuana, est la drogue issue du cannabis produite en faisant sécher les fleurs des plants de cannabis femelles, dans le but d’être fumée.

 

Comment est consommée la marijuana et quels sont ses effets ?

 

Avant toute chose, il faut savoir que lorsque l’on parle de marijuana, on parle d’une drogue issue du cannabis et donc, a fortiori, de variétés de cannabis ayant un taux de THC important. Le THC étant la molécule à l’origine des effets psychotropes du cannabis, ce qui explique qu’il soit illicite.

 

Mais, d’un point de vue pratique, la marijuana ressemble parfaitement aux fleurs de chanvre séchées, également appelées variétés CBD, et se consomme de la même manière. Seuls les effets sont différents.

 

Visuellement, la marijuana ressemble à des fleurs séchées assez compactes, ne mesurant pas plus de quelques centimètres. Les fleurs sont d’un vert vif, avec parfois d’autres couleurs comme le violet, caractéristique de la purple haze et de l’amnesia haze. Enfin, au toucher, les fleurs sont parfois résineuses.

 

En ce qui concerne la consommation, la manière la plus classique est de fumer la marijuana. Pour cela, l’herbe séchée est effritée ou hachée, soit à l’aide d’un grinder avec une lame, ou à la main. Puis l’herbe est roulée sous forme de cigarette artisanale appelée “joint” ou placée dans une pipe à eau.

 

Un autre usage du cannabis, un peu moins traditionnel, pour consommer de la marijuana, est de l’infuser dans de la matière grasse afin de la cuisiner. Les “space cakes” sont un exemple connu de préparation culinaire aux effets psychotropes, à base de marijuana.

 

Enfin, concernant les effets de la Marie-Jeanne, voici une liste non exhaustive des effets récréatifs recherchés par les consommateurs, mais également les effets néfastes :

  • hilarité et euphorie
  • stimulation de l’appétit (la “foncedalle”)
  • troubles de la vision
  • lutte contre l’anxiété et le stress
  • lutte contre les inflammations et antidouleurs
  • schizophrénie
  • perte de la mémoire
  • troubles de l’attention

← Article précédent Article suivant →