Le CBD est-il légal en France?

En France aujourd’hui, est-il possible d’acheter et de consommer légalement du cannabis? Oui et non. Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si compliqué que ça à comprendre.


Peut-être avez-vous aussi entendu qu’en France le CBD (cannabidiol) est une substance légale, alors que le cannabis quant à lui est toujours interdit. C’est partiellement vrai, mais il faut préciser.


Le CBD est légal en France, et il l’a toujours été

Pour bien comprendre les substances légales en France, il faut comprendre la différence majeure entre le cannabis et les molécules qui le composent comme le CBD (cannabidiol) et THC.


Le cannabis regroupe techniquement un genre botanique entier, avec des espèces principales comme le cannabis sativa et le cannabis indica, ainsi qu’une multitude sous-espèces et variétés.


Ensuite, comme pour n’importe quelle plante, les plants de cannabis sont composés d’éléments chimiques. Mais les variétés de cannabis sont composées d'éléments chimiques bien particuliers : les cannabinoïdes.


Et parmi ces cannabinoïdes, les deux plus connus sont le THC (tétrahydrocannabinol), illégal et sur lequel nous reviendrons, ainsi que le CBD (cannabidiol), qui lui n’est pas du tout interdit.


Or il faut savoir que dans le langage courant, le terme cannabis désigne des variétés de cannabis et produits issus du cannabis ayant un taux de THC important. Or le THC étant illégal, ce type de cannabis l’est également. Mais scientifiquement et légalement ce n’est pas rigoureux.


Il existe en effet de nombreuses variétés de cannabis et produits à base de cannabis ne contenant pas de THC, et qui sont donc parfaitement légaux.


Mais pourquoi le CBD est-il légal? Simplement, car ce n’est pas une substance psychoactive agissant comme une drogue. Il ne fait donc pas partie de la liste des stupéfiants, drogues et substances dopantes en France et il est donc utilisable et consommable librement sur le territoire français.


La législation est d’ailleurs équivalente dans de nombreux autres pays, même si l’inefficacité de la pénalisation du cannabis récréatif et les recherches sur le cannabis médicinal poussent de plus en plus d'États à la légalisation du cannabis (États-Unis, Canada, Portugal par exemple).


Mais plus précisément que dit la loi en France? D’abord, les producteurs peuvent cultiver légalement des variétés de chanvre contenant moins de 0,2% de THC. Ces variétés sont alors destinées à l’industrie ou à la production de produits CBD.


Mais ce seuil de 0,2% existe uniquement car toutes les variétés à l’état brut produisent du THC. Une fois transformés, les produits à base de CBD qui sont consommés (fleurs séchées, huiles, e-liquides, etc.) ne doivent plus contenir du tout de CBD. 


CBD et THC, quels effets?


Pour bien comprendre pourquoi le CBD est légal alors que le THC ne l’est pas, il faut comprendre quels sont les effets de ces deux substances .


Comme évoqué précédemment, le CBD n’est pas une substance psychoactive, et encore moins une drogue. Les produits à base de CBD agissent contre l’anxiété, la douleur, stimulent l’appétit ou le sommeil, mais n’altèrent pas les sens.


Autrement, lorsque l’on fume du CBD par exemple, il n’y a pas de sensation de défonce ni d’altération des sens. Il est tout à fait possible de prendre le volant sans danger et légalement après avoir consommé du CBD. De plus, le CBD ne provoque pas d’accoutumance, de manque, ou de sensation de dépendance.


Le THC quant à lui n’a pas du tout les mêmes effets que le CBD. Le CBD est avant tout thérapeutique. Lorsqu’il est consommé sous forme d’herbe séchée (appelée beuh ou marijuana), de haschisch ou d’huile, les effets du THC à court terme sont :

  • L’hilarité et l’euphorie
  • La stimulation créative
  • Le sommeil
  • Une perception visuelle ralentie et altérée
  • Un sentiment de plaisir

Par conséquent, il est dangereux et interdit de conduire sous l’effet du THC  par exemple. De plus, à long terme le THC augmente le risque de maladies comme la schizophrénie, et entraîne également une perte de la mémoire à long terme.


Pour conclure, le THC présente des effets néfastes que l’on ne retrouve pas dans les produits à base de CBD, ce qui explique majoritairement la légalisation d’une des deux substances et pas de l’autre.