Les effets du cannabis

Les nombreuses espèces de cannabis existantes sont, depuis des millénaires, utilisées pour leurs principes actifs et les effets qu’ils procurent. On reconnaît par exemple au cannabis des bienfaits thérapeutiques en plus de ses effets récréatifs connus. Mais voyons tout ça dans le détail.


Les effets du THC

Souvent, lorsque l’on parle des effets du cannabis, et en particulier des effets néfastes, on parle en réalité des effets du THC. Lorsque vous entendez dans les médias, dans des conversations, ou de la part des autorités publiques, que le cannabis est une substance psychotrope, c’est seulement en partie vrai.


En effet, dans le cannabis, seules les molécules de THC (tétrahydrocannabinol) sont psychotropes. Ainsi, les effets psychotropes d’altération de la perception et “défonce” ne se trouvent que dans certains produits dérivés à base de cannabis.


On peut citer notamment comme produit la marijiuana (également appelée beuh), la résine de cannabis (haschisch) ou l’huile de cannabis (huile de haschisch). Et tous ces produits sont faits à partir de variétés de cannabis ayant un fort taux de THC (supérieur à 5% généralement).


L’usage du THC à des fins récréatives est loin d’être récent. Il était déjà consommé fumé il y a plusieurs siècles chez les populations arabes. Puis en Occident, il a connu un grand gain de popularité à partir des années 1970 avec les mouvements hippies. 


Parmi les effets récréatifs du cannabis recherchés par les consommateurs, on peut citer: 

  • l’excitation, l’hilarité
  • stimulation de l’appétit (appelée “foncedalle”)
  • stimulation de la créativité (de nombreux artistes ont consommé du cannabis par exemple)
  • désinhibition
  • altération de la perception visuelle, effet de ralenti
  • relaxation
  • soulagement de la douleur et effets thérapeutiques
  • envie de dormir (sommeil)

En revanche, les variétés de cannabis THC, contrairement aux variétés CBD, entraînent des effets néfastes pour le consommateur. 


D’abord, l’altération des sens, comme l’alcool, expose à des poursuites légales graves en cas d’infraction, et il ne faut par exemple surtout pas conduire sous l’effet de marijuana.


De plus, à long terme, la consommation de THC augmente les risques de développement de maladies comme la schizophrénie ou Alzheimer, ainsi qu’une perte de mémoire à long terme.


Enfin, tout comme pour le tabac, si le cannabis est fumé, cela est nocif pour les poumons. 


Les effets du CBD

D’abord, le CBD est très intéressant pour les personnes voulant fumer du cannabis sans finir défoncées, ou pour les anciens fumeurs de marijuana ayant du mal à arrêter. 


Le CBD offre alors une alternative viable, légale et presque sans danger. D’autant plus qu’on peut retrouver dans les variétés CBD les mêmes saveurs et odeurs que dans les variétés THC, ainsi que la sensation de relaxation après la consommation. Mais le CBD est surtout connu pour ses vertus thérapeutiques


Le cannabidiol (CBD) est un composé naturel que l'on trouve également dans la fleur résineuse du cannabis, et aujourd'hui, les propriétés thérapeutiques du CBD sont testées et confirmées par des scientifiques et des médecins du monde entier.


Substance sûre et sans accoutumance, le CBD fait partie de la centaine de phytocannabinoïdes propres au cannabis et qui confèrent à la plante ses bienfaits thérapeutiques.


Le CBD et le THC ont en réalité tous deux des attributs thérapeutiques importants. Mais contrairement au THC, le CBD ne donne pas l'impression d'être "défoncé". Le CBD peut même atténuer ou neutraliser les effets psychoactifs du THC, selon la proportion consommée de chaque molécule. 


Le fait que le CBD soit thérapeutiquement puissant, non toxique et facile à prendre en fait une option attrayante pour ceux qui hésitent à essayer le cannabis pour la première fois et ne veulent pas les effets néfastes du THC.


Surtout que de nombreuses personnes recherchent des alternatives aux produits pharmaceutiques ayant des effets secondaires sévères. Et le CBD peut soulager la douleur chronique, l'anxiété, l'inflammation, la dépression et de nombreuses autres affections. Parmi les maladies que traite le CBD, on peut citer :


  • les maladies auto-immunes (inflammation, arthrite rhumatoïde)
  • les maladies neurologiques (Alzheimer, démence, Parkinson, sclérose en plaques, épilepsie, chorée de Huntington, accident vasculaire cérébral, traumatisme crânien)
  • les syndromes métaboliques (diabète, obésité)
  • les maladies neuropsychiatriques (autisme, TDAH, SSPT, alcoolisme)
  • les troubles intestinaux (colite, maladie de Crohn)